production 

tout est là
© 2008 g y

pour revenir de tout il faut pourtant y être allé
je ne reviens de rien il me reste à aller partout

poursuivre la fortune comme on irait à une fête
de rivières, de passeurs et d’impatience de bateaux

tout est là qu’on se le dise et qu’on ne cherche pas plus loin
le bonheur est ici a portée de main à l’intérieur de nos cœurs au fond du jardin


les régions de mon âme où mes vieux souvenirs s’emmêlent
sans loi ni sans bouchure qui ralentiraient le passant

verdoyants terrains vagues de gravats et d’étourderies
les gués de traces claires qui ne se montrent qu’aux enfants

tout est là qu’on se le dise et qu’on ne cherche pas plus loin
le bonheur est ici a portée de main à l’intérieur de nos cœurs au fond du jardin


je rentrerai pourtant chemineau chemineau chemine
vagabond sans mémoire autre que celle de mes pas

vers mes terres absolues promesse d’un lieu idéal
où il fera bon vivre près de celle que j’ai choisie

tout est là qu’on se le dise et qu’on ne cherche pas plus loin
le bonheur est ici a portée de main à l’intérieur de nos cœurs au fond du jardin


je ne reviens de rien il me reste à aller partout
voyage circulaire qui me ramènera chez nous
 
g y, chant, autoharpe, paysage sonore
gilles chabenat, vielle à roue
yannick hardouin, piano, basse
christophe pereira, trompette solo
pierre flandin, trompette
philippe chadel, trombone
vincent bellier, trombone basse
 
retour album
gabrielyacoub.com