production 

il aurait dû
© 2008 g y

il avait dit quelques jours et c’est fini
il avait dit quelques ruines et quelques vies
rien de pis c’est ce qu’il nous avait dit

il a fait croire qu’on pouvait refaire l’histoire
il a fait croire sans patience ni savoir
sans mémoire c’est ce qu’il nous a fait croire

il aurait dû savoir que ruse est vertu
il aurait dû flatter le chien qui l’a mordu
il aurait dû il aurait dû s’il avait su


il a parlé du dieu qui était de son côté
il a parlé du bien du mal et du pêché de liberté
c’est ce dont il a parlé

il aurait dû savoir que ruse est vertu
il aurait dû flatter le chien qui l’a mordu
il aurait dû il aurait dû s’il avait su


il laisse derrière sous une couche de poussière
laisse derrière parmi des foules ordinaires
la colère c’est ce qu’il laisse derrière

je voudrais tant sans être mage ni savant
je voudrais tant dire que certains de mes parents
au liban auraient instruit le président

il aurait dû savoir que ruse est vertu
il aurait dû flatter le chien qui l’a mordu
il aurait dû il aurait dû s’il avait su


il restera peut-être les journaux les poètes
il restera sans doute quelques flammes sous la voûte
céleste immense indifférente

il aurait dû savoir que ruse est vertu
il aurait dû flatter le chien qui l’a mordu
il aurait dû il aurait dû s’il avait su

 
g y, chant, banjo 5 cordes
yannick hardouin, harmonium
pierre flandin, christophe pereira, trompettes
philippe chadel, trombone
vincent bellier, trombone basse
 
retour album
gabrielyacoub.com